Travailleur immigrant : briser la barrière linguistique

14-09-2020
Vous intégrez un nouveau travailleur étranger qui ne parle aucune des deux langues officielles et souhaitez susciter chez lui l'adoption de comportements sécuritaires […]
Rédigé par :
Author
Karine Lafontaine, FCCQ
Réunion de l'équipe d'ingénierie à l'étage d'usine de l'atelier

Voici quelques recommandations pour favoriser sa compréhension. 

Recours au non verbal

Utiliser des vidéos et des documents illustrés afin d’éliminer la barrière linguistique.

Vous pouvez utiliser les vidéo Napo, il s’agit d’une série de films d’animation de courte durée présentant un personnage confronté à des problèmes de sécurité au travail. Napo, le personnage principal, s’exprime sans mot ce qui lui confère un langage universel pouvant relever de différentes nationalités, sans égard à la langue maternelle. Il est possible de télécharger les fichiers vidéos et de les présenter lors des séances d’informations.

Favoriser une approche par l’exemple ou la démonstration.

L’apprentissage d’un nouveau travailleur se renforce en situation réelle par la démonstration de l’exécution d’une tâche par un compagnon de travail expérimenté. La sensibilisation à une technique de travail sécuritaire sera bénéfique si elle est présentée en exemple.

Installer des affiches à des endroits stratégiques afin de favoriser l’adoption de comportements sécuritaires.

L’application d’affiches à des endroits stratégiques permet un rappel des consignes de sécurité à respecter au poste de travail. Des affiches sur des sujets différents sont disponibles gratuitement sur le site du Centre canadien d'hygiène et de sécurité au travail (CCHST). Il est également conseillé de mettre des affiches de pictogrammes de port obligatoire d’ÉPI (équipement de protection individuelle) aux postes le requérant. Des symboles d’équipement de protection sont disponibles en téléchargement gratuit sur le site de la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST).

Traduction, interprétation et francisation des travailleurs

Libérer un travailleur possédant la langue maternelle du nouveau travailleur afin d’effectuer la traduction lorsque cela s’avère nécessaire.

Lors de premières journées de travail, présentez les mesures en cas d’urgence et les consignes de santé et sécurité. Afin d’assurer la compréhension du nouveau travailleur, libérez un employé qui parle la même langue afin de servir d’interprète. Cet employé pourra également être assigné à titre de parrain au travailleur.

Lors de ces rencontres, prenez le temps d’informer le travailleur de ses droits, obligations et recours en matière de santé et sécurité au travail (SST). La sensibilisation s’avère importante étant donné que les travailleurs immigrants présentent un taux de sous-déclaration des événements élevé1.

Traduire les documents dans les langues maternelles des nouveaux arrivants.

Le SIARI, Service d'Interprète, d'Aide et de Référence aux immigrants, offre des services de traduction en plusieurs langues : Bengali, Laotien, Russe, Tagalog, Tamoul, Thaï, Vietnamien, Arabe, Cambodgien, Cantonais, Espagnol, Mandarin.

Offrir un programme de francisation en entreprise lors des ralentissements de production.

Le Centre d'Appuis aux communautés Immigrantes (CACI) offre plusieurs services aux nouveaux arrivants afin de les aider à s’intégrer. Il offre, entre autres, un programme de francisation en entreprise. Celui-ci inclut de l’aide financière pour des cours de français gratuits en entreprise dont les salaires des travailleurs sont remboursés en entier jusqu’à concurrence de montant maximal par taux horaire.

Le Centre Francisation Intégration Employabilité des nouveaux arrivants (CIMO) offre, entre autres, le service d’enseignement de la langue française gratuit en entreprise. Le service inclut l’adaptation du plan de cours, une disponibilité allant jusqu’à 3 h par semaine étendue sur 10 semaines de cours.

Encourager les travailleurs immigrants à s’inscrire à une formation auprès de différents organismes.

La Table de concertation des organismes au service des personnes réfugiées et immigrantes (TCRI) regroupe plusieurs organismes venant en aide à la population immigrante. Certains d’entre eux, offre une formation de quatre heures en SST, comprenant 2 h 30 en prévention et 1 h 30 en réparation aux immigrants qui terminent leur francisation.

Pour conclure, il est essentiel de sensibiliser la direction et les gestionnaires à l’importance de la santé et sécurité au travail. Il est suggéré que ces derniers suivent une formation. Le CCHST offre une formation gratuite de 30 minutes en ligne L'analyse de rentabilisation en matière de santé et de sécurité qui permet aux gestionnaires et à la direction de reconnaître les avantages de la prise en charge de la SST. Des organismes offrent des formations spécifiques en SST en lien avec les travailleurs immigrants. C’est le cas du Centre patronal SST qui a développé un webinaire Travailleurs immigrants et SST.

Contenu supplémentaire

1. Premji, S. (2014). Mécanismes d’inégalités en santé et sécurité : modèle conceptuel et agenda de recherche. Perspectives interdisciplinaires sur le travail et la santé, (16-2). https://journals.openedition.org/pistes/3963